Mardi 19 Décembre: sur la route de Poipet (Cambodge) cheveux aux vents 

En début ďaprès-midi nous avons décidé de reprendre la route pour aller en direction de la ville de Poipet, qui n’est autre que la frontière avec le Cambodge.

Nous devons quitter la Thailande avant le 28 Décembre, ce qui nous laisse une petite semaine pour faire les 260km jusqu’à Poipet.

Avant de partir on fait réviser la moto de Jeff: on change la batterie ainsi que la bougie qui était devenue noire !On remet de l’huile moteur et du liquide de frein. Heureusement car il n’y en avait plus !Depuis hier il y a pas mal de vent. Du coup sur nos p’tites motos on se sent comme des brindilles ! On décide donc de passer par les routes de campagnes. Quel bonheur ! On se sent libre et on voit défiler des paysages aux milles couleurs : du jaune, du marron, du vert ! Quel délice. Et ces centaines ďoiseaux au milieu des champs, qui s’envolent en nous entendant arriver… bref c’est fouillouillouille !!

On prend le temps de nous arrêter pour admirer ces vastes paysages et nottament un champ de riz. Les jeunes pousses ondulent sous le vent, créant des vagues de verts aux différentes nuances. Magique.

Il y a des moments comme celui-ci, qui vous saisissent de par leur simplicité. Ils arrêtent le temps, vous ramènent au moment présent et à notre chance ďêtre en vie. Ce moment dans les champs de riz nous a particulièrement touché tous les deux. J’ai écrit un petit texte pour mettre des mots sur ce que j’y ai ressenti :

« Je suis là. Au milieu d’un champs de riz, à l’autre bout du monde.
Le vent chaud caresse ma peau.
Son souffle insuffle du mouvement et rend ce qui m’entoure plus vivant.
Le vent souffle et les jeunes pousses de riz se mettent à frissonner. A chanter.
C’est un chant doux et léger.
Le vent souffle et le temps s’est arrêté.

Je suis là. Si heureuse, si connectée.
Tellement reconnaissante et vivante.
Je remercie pour tous ces moments de ma vie, qu’ils soient roses ou gris.
Sans eux, je n’aurais pas fait les mêmes choix.
Sans eux, je ne serais pas là aujourd’hui.
Quelle chance.
Je déborde de gratitude et de joie.
Je ne me suis jamais sentie si présente à la Vie.
Je vis. Ou plutôt, je Vis !
Je respire. Je ressens.
Je souris. Je partage. J’aime. Intensément !
Je suis à ma place. Là où je dois être.
Je savoure l’instant et sais à quel point il est précieux. A quel point la Vie est une chance. Je remercie infiniment !

Je regarde derrière moi, et vois le chemin parcouru:
Que de défis relevés, de peurs dépassées.
Et il y a encore a faire ! J’aime cette idée.
Mais aujourd’hui je peux le dire: je suis fière.
Fière de moi et de la personne que je suis devenue.
Heureuse de la vie que je me construis.

J’ai souvent lu la citation : « Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité ».
Aujourďhui, c’est une réalité: je rêve éveillée !
Le vent souffle. Il est la musique de la vie. »

🙏🏻…………………🙏🏻

Bref, après ce beau moment ďémotion nous repartons heureux 😊

Jeff est enrhubé depuis hier et il commence à fatiguer. Nous décidons donc de nous arrêter pour passer la nuit dans la ville de Nakhon Nayok. On y trouve un « hôtel » pas cher (5,5€ la nuit) mais un peu glauque ! L’hôtel a une allure ďhôpital désafecté datant de l’époque communiste, dont on se servirait pour tourner des films ďhorreur. Pour nous mettre dans l’ambiance et nous amuser, on s’est imaginé tout un tas de scénarios assez sordides. Je vous donne quelques mots-clefs : zombies, seringues, enfants, tronçonneuse, maison-close, organes, trafic, drogue, etc.. On vous laisse libre de vous faire votre propre histoire 😂

Plus sérieusement, on était creuvés et malgré le décor, on voyait que la chambre avait été nettoyée !

Ensuite petit tour au night market pour manger. Un Pad Thai + 3 brochettes de poisson + ananas et fraises, le tout pour 100bath soit 2,50€ pour deux ! Imbattable et bon 😊Après tout ça, un bon jus de citron et gingembre fait avec amour pour la gorge de Jeff. Et au dodo !Ce que je n’ai pas dit, c’est qu’au lieu de mettre du sucre, je me suis trompée et j’ai mis du sel dans sa tasse… il n’a pas trop trop aimé… 😂 Quand j’vous dit que je ne sais pas cuisiner !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s