Mardi 26 et Mercredi 27 Décembre : allons-nous réussir à quitter la Thailande ?

Mardi: aprem BMX 🚲

Aujourd’hui, nous avons profité des infrastructures (mot compte triple 😁) que propose l’hôtel et notamment de la piste pour BMX. Ça ne paraît rien comme ça, mais j’vous assure que lorsque vous êtes sur votre petit vélo en haut des bosses, tout semble beaucoup plus haut !

On se chauffe pour y aller parce que nous sommes autant excités, qu’impressionnés par toutes ces bosses. Après seulement un tour, nous nous rendons compte que c’est physique comme activité : être debout, « en danseuse » comme dirait Jeff, tout en pédalant et en donnant de l’impulsion au vélo, bah je peux vous dire qu’on est vite essoufflé.

Après quelques tours, je délaisse mon vélo pour admirer Jeff à l’oeuvre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est à fond ! Il essaye même de faire de petits jump 😊

Il s’amuse comme un gamin mais avec l’appréhension en plus. Eh oui, en grandissant nous devenons aussi moins insouciants… En parlant de gamin, il y en a un qui nous a rejoint sur la piste et il nous a mis une sacrée raclée ! On vous laisse plutôt regarder:

Nous nous sommes rapidement rendu à l’évidence: nous avions devans nous notre maître ! Nous l’avons regardé un certain temps, tout en nous disant qu’il était complètement fou ! Nous n’allions pas à 1/4 de sa vitesse… pour lui tout semblait normal. En même temps, vu son visage, ses genoux, ses coudes et ses mains, je pense qu’il doit se prendre régulièrement des gamelles ! Mais ça ne l’arrête pas. Ahhh la jeunesse…. A 30 ans, on commence à avoir le droit d’utiliser cette expression non ?!

Ensuite petite tête dans la piscine, mais c’était plus pour dire que nous y avions été car nous sommes trèèèès vite ressortis ! L’eau était froide et il commençait à pleuvoir… Et puis on sort tous les deux d’une crève donc on avait pas trop envie de remettre ça.

Voilà notre journée palpitante 😄

Mercredi: traversée de la frontière Thailande-Cambodge à moto 🛵

Pour rappel, notre Visa en Thailande n’est valable que jusqu’au 28 Décembre, c’est à dire demain. Nous sommes tellement bien au Vélo’s Hotel qu’au lieu d’y rester deux nuits, nous repoussons sans cesse notre date de départ. Mais il va falloir être sérieux et se mettre en route pour le Cambodge !

Alors on se fait une raison, on prend notre courage à deux mains, on refait nos sacs, on remonte sur nos motos et on se met en route pour la frontière de Poipet située à 7km.

Nous avons un peu d’appréhension car nous craignons de ne pouvoir passer au Cambodge à cause de nos motos. Oui parce que ça nous est déjà arrivés avec la frontière du Laos il y a un mois… Donc on croise les doigts !

Nous arrivons à la frontière avec nos motos.

Nous avons le smile car nous voulons croire en notre chance. Cette fois ça va marcher !

Les douaniers Thailandais sont très agréables et souriants. Ils nous demandent nos passeports ainsi que les papiers des véhicules. Après quelques minutes, ils nous remettent des documents à présenter au guichet pour obtenir l’autorisation de sortie du territoire. Nous nous rendons au guichet, remplissons des formulaires, puis patientons. Il se met à pleuvoir et la seule phrase qui nous vient c’est « frontière pluvieuse, frontière heureuse » ! C’est dire à quel point nous espérons. Et là.. Alléluia on nous autorise à quitter le territoire avec nos motos ! Nous sommes trop contents 😊

Une première étape de franchie ! Nous repartons avec des « good luck » des douaniers Thailandais. Maintenant direction la douane Cabodgienne, et plus précisément dans ce bâtiment.

C’est là que sont délivrés les Visas. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre mais, pour avoir lu pas mal de blogs, le Cambodge est réputé pour être corrompu. Et ne parlons pas des frontières…. Nous savons donc que les douaniers risquent de vouloir nous faire payer plus que de raisons et sommes sur nos gardes.

Nous nous rendons au guichet. Remplissons des formulaires et retournons au guichet. C’est l’heure de payer les 30$ chacun pour notre Visa. Les douaniers ont déjà préparé une feuille sur laquelle est indiquée un montant plus élevé, écrit à la main, pour se mettre de l’argent dans les poches. Mais, nous sommes au courant de l’arnaque ahahah et avant même qu’ils n’aient le temps de nous montrer leur feuille, nous leur pointons du doigt le panneau au dessus de la guérite indiquant le vrai prix des Visas ! Ça les fait rire. Bah oui, nous sommes des malins nous ! 👿 Et c’est comme ça, que nous repartons avec nos Visas en poche, en ayant déboursé aucun centimes de plus. Youhouhouuuuuuuu

Plus qu’une étape: le tampon d’entrée sur le territoire. Pour cela nous devons nous rendre dans un autre bâtiment situé un peu plus loin. Rebelote: encore des formulaires à remplir puis direction le guichet. Et c’est sans aucun soucis que nous obtenons nos tampons d’entrée au Cambodge ! On demande quand même au guichet, si nos motos posent un problème mais apparemment non. Dans notre tête, on fait péter le champagne !!!! 🍾😎🍾

Bon avec toutes ces émotions, nous sommes littéralement épuisés. Il pleut toujours et nous n’avons vraiment pas envie de faire de la route. Nous partons à la recherche d’un hôtel et en trouvons un qui doit être à peine à 500 mètres de la douane. Nous nous garons et un homme habillé en uniforme vient à notre rencontre. Il regarde nos motos, surtout nos plaques immatriculées en Thailande, et nous parle en Cambodgien. Nous ne comprenons rien, mais savons que ça sent mauvais pour nous. Il appelle quelqu’un de son service parlant Anglais et nous passe son téléphone. Le Mr au bout du fin nous informe que nous ne pouvons rouler au Cambodge avec nos motos si nous n’avons pas fait une demande d’exportation des véhicules au préalable. Bien évidemment, nous n’étions pas au courant et n’avons pas fait ces demandes. Nous pensons au début, que l’homme en uniforme attend peut être de l’argent, mais non… une fois que nous lui avons rendu son téléphone, il est reparti sans rien demander, sans même dire au revoir. Nous, nous restons là abasourdis, sous la pluie… Et maintenant, qu’est ce qu’on fait ? Oui parce que le Mr au téléphone nous a quand même parlé de prison… Comme une impression que le sort s’acharne. Gad Elmaleh parlerait « d’ascenseur émotionnel : en quelques instants tu es très content, puis très déçu« . Bah là c’est tout à fait ça. Un coup de massue !

Bref, après la déception, la raison est vite revenue. Nous ne voulons pas prendre le moindre risque donc nous n’avons plus qu’à tout refaire mais en sens inverse. En espérant que la Thailande nous délivre un troisième Visa…

C’est reparti: formulaire. Douanier Cambodgien. Tampon de sortie du Cambodge. Formulaire. Douanier Thailadais. Il prend nos passeports, les papiers de nos véhicules et sort de sa guérite. Petit moment de panique. Allons-nous pouvoir avoir encore un Visa ? Après quelques minutes, il revient. Verdict: oui !

Soulagement !! Les douaniers Thailandais que nous avions vu plus tôt dans la journée, se moquent de nous et de notre mésaventure. Ça nous fait dédramatiser et même rire. Finalement on est pas si mal en Thailande. Un p’tit mois de plus ne nous déplairait pas et puis nous avons une bonne adresse où dormir ce soir: The Vélo’S Hotel ! Retour au point de départ… Mais nous sommes contents de pouvoir nous poser dans cet hôtel cocoon après une telle journée.

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à savoir ce que nous allons faire: vendre les motos ou les garder ? Rester en Thailande ou bouger ?

A chaque jour suffit sa peine. Nous nous accordons donc un repos bien mérité ! On réfléchira demain 😊

Un commentaire sur “Mardi 26 et Mercredi 27 Décembre : allons-nous réussir à quitter la Thailande ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s