Vendredi 16 Février : petit tour au lac Danau Batur🏞

Le Mont Batur est un volcan, qui culmine à 1 717m, et situé à environ 1h40 de la ville ďAmed, où nous sommes actuellement. A ses pieds se trouve le lac Danau Batur. Un paysage magnifique que nous avons eu envie ďaller voir.

Petit aperçu de notre parcours de la journée 😊

Un petit calinou à notre chat-chat ďadoption. C’est vraiment un amour de chat ! Encore une fois, l’envie de l’embarquer dans mon sac m’a traversé l’esprit 😊

On enfile nos k-way pour nous protéger du soleil et go !

La première partie de la route longe le bord de mer, sans que pour autant nous ne la voyons. Dommage. Ensuite les choses sérieuses commencent : de la route de montagne vraiment vraiment abrupte. A deux sur le scooter, avec notre gros sac, il aurait pas fallut qu’on s’arrête au milieu ďune côte sinon nous ne serions jamais repartis ! Voir, on serait repartis en arrière… Il y a même eu des moments où la roue avant ne touchait plus le sol 🤣 Et moi derrière je galérais avec les 15kg du sac qui me tiraient en arrière… je peux vous dire que j’ai fait mes abdos !!

A cela il faut ajouter que la route n’est pas en bon état et qu’il y a de nombreux passages où le béton a disparu.

Très pratique quand tu es lancé à pleine vitesse pour monter la côte et qu’après un virage tu découvres un gros trou ! Heureusement Jeff gère la situation comme un chef !! Il kiff ces montées ďadrénalines 🤣

Bon le fait de grimper a aussi des avantages : une jolie vue sur la montagne et ses reliefs, et au loin la mer. On se rend compte à quel point Bali est verdoyante.

Nous attaquons la descente et apercevons enfin le lac Danau Batur.

Après environ 1h20 de route, nous arrivons au lac et nous nous rapprochons de sa rive pour admirer le magnifique panoramique.

Il est environ midi, et les locaux travaillent aux champs ou pêchent en plein soleil. Comment font-ils pour travailler dans ces conditions ??! Nous, sous nos k-way, on meurt de chaud et n’avons qu’une hâte: trouver un endroit pour manger et nous reposer de ce trajet éreintant. Nous nous arrêtons dans un petit warung, resto local.

Après une pause bien méritée, nous continuons de longer le lac à la recherche ďune terrasse au bord de l’eau, depuis laquelle nous pourrions apprécier la vue. Nous passons dans des « champs » de roches. L’endroit est vraiment atypique, avec toutes ces pierres venues de nulle part. Peut être ďune précédente éruption..?!

Mais toujours aucun café/resto à l’horizon. Nous tentons un petit sentier pour essayer de nous rapprocher du bord de l’eau. Echec. Nous restons loin du lac…

Pour l’anecdote, ce chemin nous a fait passer sous des cables électriques qui étaient littéralement infestés ďaraignées !!! Et que des grosses… 🕸😨

C’était comme ça sur une centaine de mètres. Il y en avait partout: sur les côtés, au dessus, partout !! Je peux vous dire que nous ne faisions pas les fiers… Nous avions trop peur qu’une araignée nous « tombe » dessus ou qu’une toile soit au milieu du chemin ! 🕷

Bref ! Ne trouvant aucun endroit où nous installer pour profiter de la vue sur le lac, nous décidons de reprendre la route et de quitter l’enceinte du lac. En effet, nous ne voulons pas rester dormir dans le coin car nous n’avons lu que de trèèès mauvaises critiques concernant les hébergements.

Au moment de ré-attaquer la route de montagne, on se retrouve une nouvelle fois sous la pluie ! Mais c’est bon maintenant nous sommes rodés: aux premières gouttes nous nous arrêtons dans une échoppe pour boire un café, et évitons les sceaux ďeau 😁

20 minutes après il ne pleut plus et nous pouvons repartir. Bye bye lac Danau Batur 😊

Nous souhaitons rejoindre la ville de Bangli pour y trouver un hébergement.

Arrivés dans Bangli, nous voyons un panneau indiquant un hôtel. Nous le suivons et nous enfonçons dans des zones rurales où seules les rizières nous entourrent. Nous y croisons des éleveurs de canards.

Pour la blague, vous voyez l’éleveur nous tendre la main à la fin de la vidéo ?! En fait, il nous demandait de l’argent pour avoir filmer. Ahhh ces Indonésiens 😅

Passons ! Nous arrivons devant THE hôtel trop beau.

On se dit que ça doit être cher mais on tente quand même. L’annonce du prix nous fait abandonner l’idée: 90€, et c’est moitié prix parce que nous sommes en basse saison…! Ahaha autant vous dire que, même si nous aurions bien voulu y rester, nous avons rapidement fait demi-tour 😁

Bon… On regarde rapidement sur internet et voyons une guesthouse pas loin. On y va ! Sur place, nous trouvons un groupe de personnes en tenue traditionnelle. L’hôte nous accueille et nous annonce que son père vient de décéder et qu’il ne pourra donc pas nous garder à dormir. Par ailleurs, lui et ses invités n’ont pas l’air particulièrement tristes. D’ailleurs il nous invite à la cérémonie de crémation de son père, le lendemain. Il est intéressant de voir à quel point la mort est abordée différemment en fonction des cultures.

On continue notre route et décidons de faire une pause car nous sommes crevés ! Nous trouvons une aire de repos qui propose une vue magnifique sur les rizières (encore!).

Pendant que nous nous requinquons avec un smoothie, nous regardons aussi des hébergements dans la ville de Gianyar. Nous en trouvons un. Aprés 30 minutes, nous arrivons sur place et malheureusement la chambre est très humide et contient beaucoup de moustiques… Et nous, on aime pas du tout ça les moustiques! On n’a pas envie ďavoir une seconde fois la dengue 🤣

Il est 19h et on a les crocs ! Nous allons manger une pizza, et demandons à la serveuse si elle connaît un endroit où passer la nuit. Elle nous oriente vers un hôtel, le seul de la ville ! On espère qu’il est bien car maintenant il fait nuit, il pleuviotte, et nous sommes vraiment fatigués de cette journée de route.

Arrivés à l’hôtel, bonne nouvelle : il leur reste des chambres ! On pose nos affaires dans la chambre qui est vieillotte, sent l’humidité et n’est pas des plus propres… Mais on ne fait plus les difficiles ! Je descends à la réception pour payer et quand je remonte Jeff me dit que les draps n’ont pas été changés: il y a des cheveux et ça pu… Nous souhaitons quitter l’hôtel car nous ne nous y sentons pas bien, mais le manager nous rappelle que nous avons déjà payé…😖 Il nous laisse aussi entendre que de toute façon c’est le seul hôtel de la ville… Ambiance. Il nous propose tout de même une seconde chambre : elle pue encore plus l’humidité ! Troisième chambre: un cafard énorme passe devant nous dans la salle de bain ! Quatrième chambre: des puces de lit sur l’oreiller ! Ç’en est trop, nous voulons bien être gentils mais il ne faut pas abuser ! Jeff demande fermement à récupérer notre argent, et le manager accepte. La situation ne semble pas le déranger, il en rigole même avec son collègue à la réception ! 😐

Nous, nous sommes hors de nous ! Nous remontons sur notre scooter et prenons la direction de Padang Baie, où nous avons vu qu’il y a plein ďhôtels. Encore 30 minutes de route !

Sur le trajet, notre gps google.maps fait encore des siennes: il nous fait passer sur un sentier, puis sur une route inondée, pour finalement nous dire de faire demi-tour et revenir à la route principale 😅 Petit détour qui nous fait perdre 10 minutes. Après plus de 4h de route dans la journée, nous ne sommes plus à 10 minutes près !

Arrivés à Padang baie, la première guesthouse que nous faisons est top !!! Youhouuuu 😁

Nous sommes épuisés mais heureux de pouvoir ENFIN poser nos sacs ! C’est la première fois que nous galérons autant à trouver un hébergement. Maintenant, une bonne nuit de sommeil s’impose ! 😪

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s